Catégories

Fabricants de Modules

Newsletter

BMW

Il y a 60 Calculateurs.
BMW

Sous-catégories

  • Mini One et Cooper (2001 - 2014)

    Mini est une marque automobile du groupe allemand BMW depuis 1994 (suite au rachat de Rover, revendu depuis), et en même temps un modèle d'automobile. Sous la nouvelle direction, la marque a d'abord commercialisé quelques années la Mini originale, avant de lancer en 2001 un nouveau modèle. BMW a alors choisi de l'écrire en capitales, MINI, pour différencier la série de véhicules produite depuis 2001 de la Mini originale. La deuxième génération conçue par BMW a été lancée fin 2006. En 2012, les Mini sont déclinées en six carrosseries : berline 3 portes, cabriolet, Clubman (break), Countryman (4×4), coupé 2 places, et roadster

  • Série 1 E81 E82 E87 E88 (2004 - 2011)

    La BMW Série 1 est un modèle d'automobile conçu par le constructeur allemand BMW. Cette série constitue la première véritable étude de voiture compacte du constructeur si l'on excepte la Série 3 Compact dérivée de la BMW Série 3 berline (E36 et E46). Au niveau marketing, la BMW Série 1 fait partie d'un produit d'entrée de gamme.Elle se dit Série, seule berline 5 portes compacte de sa catégorie en Europe à être une propulsion (transmission de la puissance aux roues arrière).Elle est la concurrente directe de l'Audi A3 qui régnait sur le segment des compactes dites « Premium » depuis 1996.E81: 3 Portes E82: Coupé 2 Portes E87: 5 portes E88: Cabriolet

  • Serie 3 E36 (1991 - 1998)

    Fin 1990, la troisième génération de la série 3 (E36) est commercialisée. Cette nouvelle génération adopte une ligne plus dynamique et des dimensions plus importantes. Les premières versions sont la 316i (100 ch), la 318i (113 ch) et la 325i (192 ch) (disponible uniquement sans le VANOS). La gamme est rapidement complétée par la 320i (150 ch)(sans (M50) ou avec (M52) VANOS) et un diesel fin 1991 sur la 325td (115 ch). La E36 est déclinée en version coupé en 1992 et en version cabriolet en 1993. Avec le coupé arrive un nouveau moteur, le 1,8 l essence de 140 ch. Les deux "petits" 4 cylindres de la gamme voient leur puissance en légère hausse en 1993 : 316i (102 ch) et 318i (115 ch). En 1994, la série 3 reçoit une déclinaison plus puissante du moteur diesel (143 ch) grâce à l'installation d'un refroidisseur d'admission d'air. Cette même année apparaît la version compacte, modèle 3 portes plus court de 22 cm. La version break est commercialisée en 1995. Elle inaugure un tout nouveau 6 cylindres essence 2,8 l de 193 ch venant remplacer le 2,5 l (192 ch) sur les autres versions. Une troisième motorisation diesel de 1,7 l de 90 ch vient enrichir la gamme. Afin de compléter l'offre de motorisations entre la 320i (150 ch) et la 328i (193 ch), une 323i dotée d'un moteur 6 cylindre de 2,5 l (170 ch) fait son apparition en 1996. Le 1,8 l (140 ch) est remplacé par un 1,9 l de même puissance. Le coupé M3 (M, qui provient de "BMW Motorsport") commence sa carrière avec un moteur 6 cylindres 3.0l (286 ch) à simple VANOS, pour la finir avec une augmentation de la cylindrée à 3.2l (321 ch) et le passage au double VANOS. La M3 E36 est disponible en coupé, cabriolet et berline, et étrenne une boîte séquentielle, l'une des premières du marché, la SMG (Sequential Motorsport Gearbox). La distribution variable (VANOS chez BMW) fait son entrée dans la gamme sur les 323i, 325i (certaines), 328i, M3 3.0l et M3 3.2l (double vanos) Fait à noter, la version de la M3 E36 nord-américaine est différente de sa (grande) sœur européenne. Mentionnons comme différence principale le moteur l'admission à simple papillon (comme sur les 325i/328i par exemple), ces moteurs sont nettement moins puissant : les versions 3.0l et 3.2l partagent la même spécification de 240 ch mais le couple augmente de 225lb-pi à 236lb-pi avec la majoration de la cylindrée de l'année-modèle 1996. Une exception : le marché canadien reçoit, en 1994, 45 exemplaires de la version européenne (286 ch), lesquels sont vendus en seulement 3 jours.

  • Serie 3 E46 (1998 - 2005)

    Présentée en 1997, la Série 3 E46 est commercialisée en 1998. Elle reprend de nouveaux moteurs M52TU de même puissance que sur E36 auxquelles s'ajoutent les nouvelles : 2,0 l diesel (136 ch) et 2,9 l diesel (183 ch). Pour des raisons fiscales, le 2.0 l diesel est rapidement ramené à 130ch. Viennent ensuite les versions break (touring), coupé et cabriolet.En 2000, trois nouveaux moteur essence 6 cylindres 2,2 l (170 ch), 2,5 l (192 ch) et 3 l (231 ch) viennent remplacer les 2 l (150 ch), 2,5 l (170 ch) et 2,8 l (193 ch).Fin 2001, les versions berlines et break sont restylées. Les motorisations évoluent aussi : la 318i reçoit un 2,0 l (143 ch), le 2,0 l diesel est proposé avec une puissance de 150 ch sur la 320d et de 115 ch sur la toute nouvelle 318d. La version compact fait son apparition.En 2003, la 316i reçoit un 1,8 de 115 ch à la place du 1,9 l. Les versions coupé et cabriolet sont à leurs tours restylées. Le coupé peut, pour la première fois, être équipé d'un moteur diesel 3 l de 204 ch. Le moteur 3 l diesel de la berline et du break passe de 183 ch à 204 ch.Un second moteur diesel est proposé sur le coupé, le 2 l (150 ch) en 2004.En 2005, c'est au tour du cabriolet d'adopter des motorisations diesel.

  • Série 3 E90 E91 E92 E93 (2005 - 2011)

    La cinquième génération sortie en 2005 est plus longue de 5 cm et surtout plus large de 8 cm, la dotant d’un coffre de 460 litres. Le "x" désigne les modèles à transmission intégrale, dont le système xDrive (embrayage multidisque piloté électroniquement et pouvant faire varier le couple entre les essieux avant et arrière entre 0 et 100 %) est directement repris du S.U.V. (Sport Utility Vehicle) de la marque, la X3E90: Berline E91: Break (appelé Touring chez BMW) E92: Coupé E93: Cabriolet

  • Série 5 E39 (1996 - 2003)

    Apparue en décembre 1995, la E39 (quatrième génération de la série 5) a connu un grand succès commercial jusqu'en juillet 2003, date de son remplacement par la génération E60.C'est la série qui a relancée BMW après son achat de Rover. Elle est considérée aujourd'hui comme l'ultime aboutissement d'un perfectionniste, le Dr Wolfgang Reitzle, parti depuis chez Ford.

  • Série 5 E60 E61 (2004 - 2010)

    La E60 est la cinquième génération de série 5 et est commercialisée depuis août 2003, elle fut marquée par un style qui a choqué les puristes, issue du coup de crayon du célèbre designer Chris Bangle. Un style taillé à la serpe. Début 2007, cette série 5 a subi un léger restylage concernant principalement les boucliers avant et arrière ainsi qu'une planche de bord étoffée de nouveaux matériaux à l'aspect plus valorisant. le restylage a été accompagné de l'introduction d'une innovation majeure, le BMW Efficient Dynamics. Ce terme désigne une série de mesures dites « intelligentes » qui ont pour but de réduire les émissions ainsi que la consommation de carburant et d'augmenter les performances.E60: Berline E61: Break (appelé Touring chez BMW)

  • Série 6 E63 (2004 - 2010)

    Seize ans après la première génération BMW donne une suite à ce grand coupé. Sur la base du concept car Z9, la deuxième génération baptisée E63 revient en 2004, d'abord en coupé (code E63) avec la 645Ci.La gamme est complétée en 2005 par une version cabriolet (code E64) équipée d'un toit rétractable en toile et par une nouvelle motorisation 6 cylindres 3 litres. Mais aussi, pour le coupé seulement, par la version Motorsport dénommée M6, reprenant le V10 de la M5.En 2006, le V8 4,4 litres est remplacé par un V8 4,8 litres équipant aussi les Série 5, Série 7 et Série X5.La déclinaison cabriolet de la M6 a été commercialisé courant 2007.Il existe aussi une version préparée par Alpina, appelée B6. Celle-ci est équipée d'un V8 4,4 litres turbocompressé.En septembre 2007, BMW procède à un léger restylage extérieur et en profite pour installer sous le capot deux nouvelles motorisations, un 3,0 l essence de 272 ch qui remplace le 3,0 l de 258 ch et un 3,0 l diesel de 286 ch équipé d'un système de suralimentation étagée.

  • Série 7 E38 (1994 - 2001)

    La troisième génération de série 7 (e38) fut produite de juin 1994 à juillet 2001 dans trois usines en Allemagne.Pour connaître l'usine à partir du VIN (vehicule identification number ou numero sur le châssis et la carte grise), il faut lire le 11e chiffre : Ainsi les lettres A, F et K correspondent à l'usine de Munich. Les lettres B, C, D, G correspondent à Dingolfing. Les lettres E, J, P à Regensburg.Le code modèle est la séquence des digits 4 à 7 du VIN. Soit : GF63 : 1995-1996 740i GF83 : 1997-1998 740i GG83 : 1998-2001 740i ... Le modèle year se lit sur le digit 10. 1995 : S 1996 : T 1997 : V 1998 : W 1999 : X 2000 : Y 2001 : 1Elle fut restylée légèrement en 1999.

  • X1 E84 (2009 - 2014)

    Face à un marché automobile en perpétuelle segmentation, BMW décide de proposer en 2009 une alternative à la BMW X3. Plus petite et plus accessible que cette dernière, la BMW X1 est disponible en deux (sDrive) et quatre roues motrices (xDrive) et tend à viser une clientèle plus jeune que celle de la BMW X3.Reprenant l’essentiel des motorisations de la Série 1, la BMW X1 est proposée dès son lancement avec un bloc 6 cylindres essence (28i) et trois blocs 4 cylindres diesel (18d, 20d et 23d). La gamme est complété en 2010 par deux blocs essence : le 4 cylindres 18i et le 6 cylindres 25i. La transmission intégrale xDrive est montée d’office sur les 25i, 28i et 23d. Elle est disponible en option sur les 18d et 20d.En 2011, la BMW X1 étrenne le nouveau 4 cylindres essence turbocompressé de la marque. D’abord proposé en 245 ch (28i), ce nouveau bloc est décliné fin 2011 en 184 ch (20i). Enfin, une version EfficientDynamics est désormais proposée : dérivée de la 20d, elle affiche 163 ch est une consommation d'à peine 4,5 L/100km.

  • X3 E83 (2003 - 2010)

    La BMW X3 est une automobile de type SUV compact à transmission xDrive produite par le constructeur allemand BMW.Suite au succès du BMW X5 et profitant de l’essor du marché des véhicules de loisirs[réf. nécessaire], BMW présente en 2003 un concept X3 au salon de Detroit. Les premiers modèles sortent d'usine un an après cette présentation. Pionnier sur le segment des SUV compact premium, le BMW X3 ne rencontre pas de réelle concurrence avant l'arrivée des Audi Q5 et autres Mercedes-Benz Classe GLK.

  • X5 E53 (2000 - 2006)

    La BMW X5 est une automobile de type SUV produite par le constructeur BMW, concurrent du Mercedes-Benz ML, pionner sur le segment des SUV BMW, alors propriétaire de Land Rover, décida de profiter du savoir faire de la marque pour développer son X5.Basée sur la plateforme E39 de la Série 5, la première génération de X5 pèse près de deux tonnes. Elle bénéficie dans un premier temps d’une transmission intégrale à prise constante transmettant 38 % du couple aux roues avant et 62 % aux roues arrières.Au lancement en 2000 un unique V8 essence de 4,4 L et 286 ch est proposé. En 2001, la gamme s’étoffe avec l’apparition d’un six cylindres essence d’entrée de gamme (le 3.0i de 231 ch) – d’un V8 essence haut de gamme (le 4.6iS de 347 ch) et d’un six cylindres diesel (le 3.0d de 184 ch).Restylée en 2004, la BMW X5 adopte la nouvelle transmission xDrive ainsi que des motorisations plus puissantes. Le 4,4 L passe de 286 à 320 ch tandis que le 4,6 L gagne en cylindrée pour atteindre 4,8 L et 360 ch. Côté diesel le 3,0 L passe de 184 à 193, puis 218 ch grâce à l’adoption d’une injection directe par rampe commune de 2e génération. L’ensemble de la gamme est désormais disponible avec une transmission à 6 rapports.Cette première génération de X5 s’est écoulée à 580 000 exemplaires dans le monde et ce fut le premier grand SUV à décrocher cinq étoiles au test Euro NCap

  • X5 E70 (2007 - 2013)

    Le marché des SUV ayant connu un essor sans précédent depuis l’arrivée de la Mercedes-Benz ML, BMW se lance dans un marché à forte concurrence avec les Audi Q7, Porsche Cayenne et Volkswagen Touareg. En affichant des dimensions en hausse : + 19 cm en longueur, + 11 cm en empâtement, + 6 cm en largeur et hauteur, la BMW X5 peut désormais accueillir 7 personnes. Dès sa commercialisation en 2007, trois motorisations sont disponibles. Deux blocs de nouvelles générations (le 3.0si de 272 ch et le 3.0d de 235 ch) et un bloc reconduit (le 4.8i de 355 ch). Toutes ces motorisations sont proposées avec une nouvelle transmission à 6 rapports dont le levier a été redessiné. Par ailleurs, le frein à main disparait au profit d’un frein de parking automatique et la X5 propose désormais des équipements inédits sur ce segment (affichage tête haute, suspension à amortissement piloté, direction asservie à la vitesse, …). 2008 marque l’arrivée d’un nouveau bloc bi-turbo diesel de 286 ch (le 3.0sd). Toute la gamme adopte par ailleurs la nouvelle dénomination xDrive propre au modèle 4 roues motrices de la marque. Début 2009, BMW présente la X5 M. Fort de 555 ch, elle vient se placer en rivale des Porsche Cayenne Turbo et Mercedes-Benz ML 63 AMG. En 2010, la BMW X5 subit un léger restylage accompagné d’évolutions techniques de taille. Les motorisations essence xDrive30i et xDrive48i sont remplacées par des blocs turbocompressés tandis que les motorisations diesel xDrive30d et xDrive35d gagnent en efficience. Toutes les motorisations reçoivent désormais une nouvelle boîte automatique à 8 rapports réduisant consommation et émissions polluantes.

  • X6 E71 (2008 - 2014)

    Le BMW X6 est un modèle d'automobile 4×4 sorti en 2008. La conception allie l'agilité d'un tout-terrain et la sportivité d'un coupé. Il est construit sur la base d'un X5 mais est plus long de 3 cm. Intérieurement, il utilise largement les instruments et parties du X5. Quelques ajouts l'en distinguent comme les appuis genoux et les palettes au volant. Seul vrai changement majeur, le passage de trois sièges arrière à 2 sièges sport individuels (bien qu'une option pour obtenir une troisième place soit créée en 2011). Le X6 est le premier véhicule de BMW à utiliser un différentiel arrière actif de chez ZF en vue d'améliorer l'agilité et le comportement routier. Il inaugure aussi sous la version 5.0 un nouveau V8 4,4 litres Twinturbo (bi-turbo) de 407 ch qui va d'ailleurs être utilisé par la suite pour plusieurs autres modèles comme les futures série 5, série 6 et série 7 (déjà dévoilée). L'autre version disponible côté essence est le X6 3.5i de 306 ch. Côté Diesel, il se décline en 3.0d de 235 ch et en 4.0d utilisant la technologie TwinTurbo avec une puissance de 306 ch. BMW a présenté sur son site international début mars 2009, un teaser annonçant la présentation début avril de la version Motorsport du X6, le X6M. Il est motorisé par une version améliorée du 4.4i développant 555 chevaux.

  • Z3 (1995 - 2003)

    Le Z3 a été le premier roadster à succès de BMW. Le Z3 fut le premier véhicule conçu puis réalisé en seulement 36 mois. Ce fut également le premier véhicule BMW à être construit hors de l’Allemagne. En effet les Z3 ont été fabriquées aux États-Unis à l’usine de Spartanburg, en Caroline du Sud. La dernière des Z3 a été construite à Spartanburg le 28 juin 2002. La production avait débuté 7 ans auparavant en automne 1995. Les premiers véhicules avaient été livrés à leurs acheteurs en mai 1996, et 15 000 Z ont été construits dès 1996. Le lancement du véhicule fut souligné par le choix du Z3 comme véhicule de James Bond, dans le film Goldeneye, dès 1995. Pierce Brosnan, dans le rôle de « 007 », conduisait un modèle 1.9. En avril 1999, les véhicules d’exception signés « M » virent le jour (lire plus loin). Durant les sept années de production, presque 300 000 automobiles Z3 ont été produites et diffusées dans 120 pays. Pendant cette période, le Z3 a su évoluer par de discrètes opérations de restyling qui n’ont pas dénaturé son design extraordinaire qui reste finalement particulièrement stable. En matière mécanique la motorisation a constamment évolué afin d’offrir un large panel de plus en plus sportif. Une motorisation en constante évolution… La motorisation couvre de nombreux segments du marché, -le premier modèle fut le 1.8L de 118ch -le deuxieme de 2.2L de 170ch -le troisieme de 3.0L de 241ch -et bien sur le modele M de 321ch. Le modele M conprend un roadster(plus bodibulder que le modele de base) un coupé et un coupé roadster. Le Z3 restera un véhicule d’exception parce qu’il a su être leader de son segment de marché avec près de 300 000 exemplaires construits, parce qu’il a connu un succès de niche, qui a depuis lors été copié par bien d’autres, et parce qu’il a marqué le design de BMW, matérialisant un nouveau style de la marque, à la fois « mieux dessiné et plus agressif ». Même après l’arrêt de la production, ce véhicule continue donc d’obtenir un succès considérable, aux côtés de son successeur le Z4. Avec un tel succès, le Z3 quant à lui, devient un véhicule de collection très apprécié

  • Z4 E85 E86 (2003 - 2009)

    La BMW Z4 est un modèle de roadster (E85) et de coupé (E86) du constructeur automobile BMW. La Z4 fut conçue dans la lignée du BMW Z3 qu'elle remplace. Fort de la percée effectuée par le Z3 vendue à 300 000 exemplaires dans le monde, le Z4 est lui aussi un succès commercial pour BMW. Une version M plus incisive est disponible.


produits par page

produits par page

Constructeurs Automobiles

PayPal